La femme noire

Femme caméléon : visage clair et mains noires

Quand nos mains et nos pieds nous trahissent.

csmahaxxeaan-ad
Image trouvée sur Google

 

Mon frère et moi avons les pieds et les mains clairs. Or, notre visage est plus foncé. Notre peau n’est pas uniforme. Comme la plupart des peaux noires.

Dernièrement, j’étais avec ma mère au salon. Elle me contemple comme d’habitude de haut en bas. Là, viens cette remarque :

« Tes mains et tes pieds sont clairs. Au moins on ne va pas t’accuser d’avoir mis du produit. »

C’est pas la première fois qu’elle me dit ça. Ma mère s’est tartinée le corps avec des produits durant sa jeunesse, par conformisme social. Les produits, ce sont les crèmes éclaircissantes. Par contre, à l’heure actuelle, ce qui me stupéfait c’est qu’elle a une très belle peau. Un teint lumineux, clair, uniforme dû à sa crème fétiche  « Avène, YsthéAL Anti-âge, rides,éclat ».

Le seul hic, c’est la couleur de ses pieds et ses mains. Trop noirs par rapport à son visage. Trop noirs car c’est tout simplement le revers de la médaille des produits éclaircissants. Très souvent les coudes, les pieds, les mains et les phalanges « ne prennent pas » face à cela.

Ce détail gâche tout.

La femme noire

Baya ou porte-jarretelles à l’africaine

Chérie mets moi à l’aise !

baya-jeune-fille

Les hommes et les femmes se séduisent avec un sourire, des mots, du parfum ou de la lingerie. Tout est bon pour laisser son empreinte à l’autre.

Pour séduire leurs maris, de nombreuses femmes africaines arborent avec fierté des bayas autour de la taille.

Kézako le baya?

Le baya ou bin-bin est un collier confectionné généralement en Afrique de l’Ouest avec des perles qu’on met  autour de la taille. Il ne s’agit pas là d’un simple collier… car le baya est aphrodisiaque. Oui, il stimule le désir sexuel ! 

Un souvenir me vient en tête. Un voyage. C’était en 2007. Je découvre pour la première fois le continent africain. Je suis au Mali, dans la capitale : Bamako. Je me soucie guère des mœurs de la société malienne – je suis une simple touriste. Me baladant dans les rues bamakoises, j’entends des filles qui ricanent tout en me regardant. Puis, une autre fille vient m’aborder me disant qu’on voit mon baya. C’est mal vu, selon elle. Je m’empresse de le cacher sous mon tee-shirt… Bref. Léger malaise car j’ai transgressé une règle sur le baya, chose qui me paraissait sans aucune importance.

capture-d_ecc81cran-2013-03-18-acc80-07-18-56

Les 3 principales règles à savoir :

  • Régle n°1 : tu ne montreras ton baya à personne si ce n’est à ton mari.
  • Régle n°2 : pantalon taille basse tu éviteras afin qu’on ne voie pas ton baya.
  • Régle n°3 : grâce à ton baya ton mari tu garderas.  (d’après les on dit)

Vous l’avez bien compris, le baya a aussi une signification sexuelle.

Pourquoi aimer le baya?

  • Il offre un beau déhanché.
  • Il permet d’affiner la taille.
  • Le prix est abordable.

Certaines, imprègnent dans leur baya du thiouraye  ou du wusulan ( de l’encens préparé au Sénégal et Mali) pour que cela ait un effet sensuel.

 

secrets-encens-wusulan-parfum-africain-bouteille
De l’encens à l’africaine.

Le baya n’est donc pas un tue-l’amour et en plus il fait le bonheur des vendeuses, des femmes et des hommes. D’ailleurs, la diva ivoirienne Aicha Koné dans son titre Baya fait l’éloge de cette ceinture de taille :

« Yougouba baya youbouba ( secoue ton baya secoue)

deni la baya yougouba ( la fille secoue son baya)

soungourou bémin la tcheminan tchogo « (l’astuce de la fille pour garder son homme)

La femme noire

Kenya : élection de Miss Bumpy Bum

Je vous le disais déjà dans le billet Ronde ou mince: quel canon de beauté? que beaucoup d’hommes noirs apprécient les femmes aux formes voluptueuses. Je vais encore vous le prouver. Figurez-vous qu’un concours inspiré du Brésil a fait irruption au Kenya. Il ne s’agit pas d’un concours de beauté comme les autres. C’est un concours de fesse, de bobaraba, de Bumpy Bum.

ynavaje8mnybqnmh5523871dd5297
Les candidates au défilé bikini.
wzqdytud1pip3rez1x5523871ca6c67
La gagnante.

C’est simple. La femme au derrière imposant remporte le titre de Miss Bumpy Bum. Tout au long de l’élection, le show est bien là. Artistes locaux, prestations scéniques, défilés des candidates en bikini ou string, vêtements extrêmement collés prêt du corps : tout est too much.

Petit aperçu de concours pour les plus de 18 ans:

Que dire?

A vrai dire, je comprends pas comment on peut participer et créer une telle élection. Elle ne fait pas l’éloge de la femme si ce n’est que de faire saliver le public masculin en plein extase. Grosso modo, l’unique but de cette élection est de noter des fesses. D’accord. On me dira qu’il s’agira uniquement d’un divertissement. Je pense pas. Ce concours transmet un message dévalorisant de la femme. On a l’impression que la femme devient un objet, un objet maniable, un objet soumis. Elles sont certes libres de faire ce qu’elles désirent. Par contre, je pense aux conséquences de cette participation. Un peu de dignité …

La femme noire

Amour, gloire et mèches brésiliennes : le trio gagnant.

Non, je ne vais pour vous parler d’une telenovela et encore moins d’un soap opera mais bel et bien des mèches brésiliennes.

bresiliennes3

Ces mèches brésiliennes, indiennes, malaisiennes ou encore péruviennes qu’arborent de nombreuses femmes noires, dont moi. Vous souvenez vous du montant ahurissant des dépenses de la femme noire en faux cheveux ou « extension ». Certains diront que ce mot fera plus classe. Peu importe. Ce business fait des heureux et des heureuses. D’où ce titre digne d’un feuilleton télé « Amour, gloire et mèches brésiliennes ».

Amour

Les cheveux brésiliens ou indiens sont appréciés par leur finesse et leur qualité. D’ailleurs, personnellement je ne vois pas trop la différence entre ces deux types de cheveux … Par contre, ce qui est certains c’est que dès que je vais au quartier de la Chapelle  je contemple les cheveux des sri-lankaises et des indiennes.

Amour, car que ferai-je sans mes brési ? Comme je les nomme si bien. J’exagère, je ne néglige jamais mes cheveux crépus, mais il est vrai que la tendance brésilienne m’a eu .

Gloire

Les entrepreneurs indiens et chinois qui dominent ce marché ne manquent pas de jugeote pour attirer une clientèle internationale notamment grâce aux différentes qualités de cheveux qu’ils proposent.

En effet, aujourd’hui ces cheveux sont exportés partout dans le monde. Le business ne cesse d’accroître car l’offre et la demande sont présentes.

Ne faudrait-il pas remercier le gouvernement indien pour ce business fructueux? Certainement. Auparavant, les cheveux récoltés dans les temples indiens étaient brûlés or, dans les années 90, le gouvernement a mis en place une loi interdisant de les brûler à cause de la pollution. Ainsi donc, la vente a été une excellente alternative face à cette restriction.

La femme noire

L’excision, une fin toujours utopique.

Je me souviens du jour où j’ai compris la définition de l’ excision.

Infibulation
©Titouan Lamazou

Si ma mémoire est  bonne, c’était en fin de primaire ou début de collège. Avec ma classe,  nous étions allés au cinéma de ma ville pour voir le film Moolaadé du sénégalais Sembene Ousmane. Ce film traite de l’excision mais plus particulièrement celle commise en Afrique de l’Ouest.

Je ne vais pas vous narrer tout le scénario du film. Par contre, ce que je peux vous affirmer c’est qu’il y a une scène qui m’a bouleversé voire meurtri le cœur. C’était une scène où des femmes âgées arborant des tenues rouges et des colliers similaires marchaient d’une marnière déterminée afin de récupérer des fillettes pour les exciser. Juste pour honorer la tradition.

Les exciseuses qui m'ont fait pleuré les voilà !
Les exciseuses qui m’ont fait pleuré les voilà !

                    Le film à voir ici pour connaître la suite… 

Malheureusement, encore aujourd’hui cette pratique perdure à cause de deux facteurs : social et culturel. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 130 millions de femmes et filles ont subi l’excision.

Qu’est ce que l’excision ? Pour Excision parlons en  l’excision:

« recouvre toutes les interventions incluant l’ablation partielle ou totale des organes sexuels externes de la femme ou autre lésion des organes sexuels féminins. »

Pourquoi l’excision a-t-elle autant du mal à se stopper? Je pense que se sont les mentalités qui demeurent figées malgré les énormes campagnes de sensibilisation mises en place par des associations et des ONG.

Si je rédige ce billet, c’est aussi parce qu’après avoir lu le livre Le Pacte d’Awa truffé de témoignages relatant de près ou de loin l’excision je me suis dit que je devais mettre en lumière cette mutilation barbare sur ce blog. Les excisées témoignent à cœur ouvert de leur passé qui hante désormais leur présent. Durant la lecture du premier chapitre, une phrase à la page neuf m’a interpellé :

« [… ] les enfants naissent tous androgynes, à la fois fille et garçon. Pour devenir femme et homme, il faut passer par une pratique symbolique de purification : on enlève la part masculine de la part féminine en coupant son prépuce. ».

C’est Sophie qui raconte ça. Malienne, issue de l’éthnie dogon, Sophie s’est faite excisée à l’âge de huit ans sous pression sociale car pour appartenir à sa communauté, les filles doivent impérativement se faire exciser.

 

La femme noire

Femme noire et faux cheveux : conformisme ou aliénation?

7 milliards de dollars. C’est la somme que dépense la femme noire par an en faux cheveux selon Euromonitor International.

1578746436

Je fais partie de ces femmes. Oui, moi. Jeune femme du haut de ses 24 ans : je porte des faux cheveux.

Tissages, perruques mes vrais cheveux ont subit tout ces processus d’occidentalisation. Malheureusement, lorsque j’y pense … j’avoue dépenser beaucoup plus d’argent pour l’achat d’indiennes que de soins capillaires ( ce qui en soit est totalement absurde, je l’affirme). A vrai dire, je trouve cela pathétique le fait que je dépense des centaines d’euros en faux cheveux qui, ne m’appartiennent pas et ne m’appartiendront jamais.  Suis-je aliénée?  Ai-je perdu mon identité? images

– Aliénée, je sais pas. Par contre, j’assume le fait de porter des faux cheveux malgré les dires de certains. « C’est un véritable problème d’identité, une forme d’aliénation, un déni de sa propre personnalité. C’est l’usurpation de l‘identité de la femme noire », fustige Joseph Kounkou, sociologue.

-Conformiste, oui . Petite ma mère me coiffait avec mes vrai cheveux, puis est arrivée la période où je commençais les mèches, puis l’achat de tissage est apparu. Je devais porter des tissages pour faire comme tout le monde.

. Mais après tout chacun fait comme bon lui semble ?

La femme noire

Ronde ou mince: quel canon de beauté?

Les critères de beauté varient d’un continent à l’autre, mais existe-il un standard de beauté?

Oui et non. Certains préfèrent les minces, d’autres les rondes. Ce qui est sûr, c’est que les femmes s’inquiètent constamment de leurs poids. Tandis que certaines tentent de perdre des kilos, d’autres cherchent à récupérer du poids. Étonnant non ?  Pas tant que ça.

Concrètement, il y a deux types de femmes qui envoûtent les hommes si je ne m’abuse. En Occident, la femme vénérée est vraisemblablement mince, avec un ventre plat, arborant une chevelure blonde et ne dépassant pas la taille 38. Quant à l’homme noir, (la plupart du temps),  il a un péché mignon pour les courbes. Les grosses courbes à vrai dire.

Taille en huit, taille de guêpe, taille guitare avec bien sûr un fessier bien rebondit :

blog

Bien évidemment, je me focalise plus sur le dessin que les légendes qui n’engagent que le dessinateur et qui est un autre débat…  En d’autre termes, via ce dessin vous trouvez le fantasme de la plupart des hommes noirs : de la rondeur bien proportionnée partout dans le corps. Ce canon de beauté est le plus recherché, chez ces hommes. Ils sont à l’afflux de la chair pour pouvoir « se réchauffer ».

L’homme noir et l’homme occidental ne s’entendent donc pas sur leur type de femme idéal. Ronde ou mince l’essentiel est que l’on se sente bien dans sa peau. Chacun sa préférence, il y a beaucoup de choix après tout.

La femme noire

Marabouts et Femmes

 

C’est après avoir reçu un énième flyer d’un certain « Daniel Diakhaby » dans ma boîte aux lettres que j’ai voulu m’attaquer aux marabouts… bien sûr, de loin. Je crains leur menaces, on connaît leur réputation !

Voilà un des flyers reçu dans ma boîte au lettre.
Voilà un des flyers reçu dans ma boîte au lettre.

Du Burkina Faso, en traversant le Mali, en faisant une escale en Côte d’ivoire et en atterrissant au Sénégal, les femmes de l’ouest ont une attention très particulière pour ne pas dire addiction aux marabouts. Mais, malgré les maintes mises en gardes faites à celles-ci à propos des vrais marabouts et les marabouts-escrocs, certaines sont têtues et n’écoutent aucun avertissements. D’ailleurs, pourquoi la gent féminine consulte le plus les marabouts ? Tout simplement pour régler des problèmes de couple, tels que fidéliser leur mari, piétiner leur rivale, un désir d’ascendance professionnel… Distinguons les « vrais » des « faux » marabouts. A priori, le vrai ne vous veut aucun mal. Il cherche à amener des aboutissements à vos problèmes. Ses outils de travail sont la plupart du temps  des cauris, du sable, le Coran et bien évidemment  les génies. Quant aux faux marabouts, je les décrirai comme escroc. Leur quête primordiale est de soutirer le maximum d’argent à leur cliente et d’ abuser d’ elles.

marabout_sur_son_client
On en parle?

Les femmes naïves, faibles, fragiles finissent par être les proies de ces prédateurs. 

 

La femme noire

Pourquoi je me blanchis la peau ?

 

koffi_10
Koffi Olomidé, célèbre chanteur congolais. La photo parle d’elle même …

 

La peau noire est très sensible, même trop j’ajouterai.

Boutons, taches noirs, voilà les majeurs imperfections de notre peau. Cependant, fort heureusement, beaucoup de crèmes nous permettent  de les camoufler rapidement. Mais, SURTOUT,  n’ayez jamais l’idée en tête de vous éclaircir la peau! Bio Claire, Caro light, MGC, (la liste est encore longue) sont les fameux, célébrissimes, fantastiques et incontestables produits éclaircissants en vogue depuis bien des années. D’ailleurs, ce secteur n’est jamais en crise… Mais, ce ne sont pas des produits inoffensifs. Eh oui, malgré les longues tirades des vendeuses de Château Rouge et de votre entourage sans doute adepte des teints dépigmentés (orange à vrai dire)  qui, vous ont vendu du rêve en faisant l’éloge de ces crèmes :  » Ma copine cette crème là c’est la meilleure! Y a pas son deux! Tu mets une semaine tu vas devenir métisse comme Beyoncé!  » Oui, effectivement elles n’ont pas tort votre teint deviendra plus clair. Mais ma foi, jusqu’à quand? Tout cela  à quel prix?u1_khessal

Hématomes, vergetures, taches noires, champignons, cancer de la peau sont les risques accrus de l’usage de ces produits. Alors pourquoi se blanchir la peau au juste? D’après les unes,  les hommes aiment les teints claires ou je veux être plus belle. D’après les autres, c’est à la mode, dans le temps et puis il y a celle qui n’aiment pas leur teint. Viennent s’ajouter aussi les griottes d’Afrique de l’Ouest qui  à 80 % sont très claires. Or, noir à leur adolescence, elles s’empressent de se tartiner le corps avec pour faire partie de la haute communauté des griottes à voix hautes. Pour ma part, je pense que c’est d’une part une partie de la société noire qui influence les femmes à devenir plus claires et d’autre par les mentalités qui ne veulent pas évoluer. Pourquoi dans les publicités ethniques les femmes exposées sont la plupart claires ou métisses ? Dans les clips r’n’b, ou africain? Dans les magazines afros? Est-ce un cercle vicieux ?  

La femme noire

Des fesses à tout prix

 

Apryl Michelle Brown, est une américaine qui s'est fait amputée les jambes et bras suite à une injection de mastic pour faire grossir ses fesses.
Apryl Michelle Brown, est une américaine qui s’est fait amputée les jambes et bras suite à une injection de mastic pour faire grossir ses fesses.

Quand on ne cesse de vous avertir que rester naturel est préférable, ma foi on vous aura prévenu …

La femme africaine est connue pour ses formes (parfois démesurées). Certaines d’entre elles, à leurs risques et périls pour obtenir le célèbre postérieur de Nicky Minaj ont recours à des injections, appliquent des crèmes bobarabas, ou s’injectent par voie anale le fameux cube Maggi. Parmi ces trois techniques, celle qui m’ effraie le plus est la technique du cube Maggi ! Comment avoir l’idée d’ introduire par voie anale du bouillon de poule ? C’est tellement pathétique! Le seul objectif pour ces femmes est de vouloir séduire et trouver un homme. Pour le chroniqueur Kerwin Mayizo de RFI,  l’explication serait que « Les femmes se disent que comme le cube Maggi est plein d’éléments, si on le place à cet endroit, seule les fesses prendront de la masse ». Encore des rumeurs infondées, les célèbres « on dit » comme on dit.  Les effets néfastes sont nombreux : avoir une fesse plus grosse que l’autre ( oui oui, c’est vrai!), risques d’effets secondaires, et même amputation! C’est la cas d’Apryl Michelle Brown. 

Cette américaine qui était complexée de ses fesses a opté pour une injection pour augmenter le volume de ses fesses. Mais malheureusement pour elle, cette injection lui a coûter presque la vie. Trou dans les fesses, amputations des bras et des jambes voilà ce que lui a valu au final cette injection. Tous ça pour un derrière plus gros. Voilà, ce que l’on retiendra des conseils d’ Apryl «Je pense que j’ai survécu pour partager mon histoire. Je veux prévenir les gens des dangers des opérations esthétiques au noir. Nous sommes nés parfaits. Mon message, c’est: nous devons apprendre à nous aimer et nous accepter tels que nous sommes.».  Quant à moi j’ajouterai qu’ il faut s’aimer tel que l’on est. Ce n’est pas un, deux ou dix kilos de fesses en plus qui vont nous rendre plus heureuses.  Si vous voulez avoir des fesses plus ferme ma foi, muscler les, faite de la gym et voilà le tour est jouer!