On se cultive

Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

Ma collection d’Adichie.

523 pages. C’est la première fois que je lis un roman aussi long! Pourtant, les nombreuses pages ne m’ont absolument pas découragé. 523 pages où on voyage et on savoure une histoire qui nous fait transporter dans trois pays : le Nigéria, les États-Unis et l’Angleterre.

Americanah est le troisième roman de Chimamanda Ngozi Adichie. Traduit en 30 langues et récompensé par de nombreux prix, l’auteure donne du renouveau à la littérature africaine.

Qu’est-ce que une « Americanah »?

Je vais vous le spoiler. Comme les fans de The Walking Dead n’arrêtent pas de spoiler la série depuis ce début de semaine, alors pourquoi pas moi? 🙂 Une americanah est une fille qui quitte le Nigéria pour s’installer aux États-Unis. Après avoir vécu un certain temps au Nigéria, elle s’américanise. Dans ce roman, l’americanah est Ifemelu.

– Chapitre XVII , p.199 :

 «  Ifemelu décida de cesser de prendre l’accent américain un jour ensoleillé de juillet, le jour où elle rencontre Blaine. Un accent convaincant. Elle l’avait perfectionné en écoutant avec attention ses amis ou les présentateurs des informations, avec les t voilés, le roulement crémeux des r, les phrases qui commençaient par « donc » et la réponse susurrée « Oh, vraiment », mais c’était un acte conscient, un acte de volonté. »

Peut-être s’américanise-t-elle un peu trop? Ifemelu, personnage principale du roman quitte le Nigéria pour poursuivre ses études chez Tante Uju à Philadelphie. Obinze, son amoureux, n’est pas inquiet. Il va la rejoindre. Visa refusé, il tente sa chance en Angleterre. Expulsé, direction Lagos. Il travaille désormais dans les affaires. Le contact entre les deux amoureux est rompu. Quant à Ifemelu, après plusieurs galères elle devient une blogueuse très sollicitée dans le milieu universitaire. En tant que noire, qui plus est africaine, elle analyse un racisme ordinaire dans cette amérique. Son blog Raceteenth traite des problèmes de races aux États-Unis.

L’auteure nous fait prendre conscience que quitter son pays natal pour se « chercher » en Amérique n’est pas chose facile. En effet, au Nigéria, Ifemelu ne se posait pas la question d’être noire. Tandis que, dans le pays de l’oncle Sam, la race et la classe sociale ont une importance considérable dans la société.

Discrimination à l’embauche, racisme : il faut s’adapter. Perdre son accent africain? Perdre son identité pour mieux être intégré dans la société? Ifemelu rentre chez les siens.Quinze ans aux États-Unis et toujours une Amérique meurtrie par les problèmes raciales.

Je vous recommande ce roman entre rire et questions sociétales vous allez être servi!

6 commentaires sur “Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

  1. Aaaahhh!!! je suis ravie de voir ce livre dans article et de constater que je ne suis pas la seule à le trouver aussi long ! mdrrrr ! comme tu voulais nous spoiler, je n’ai pas lu l’intégralité de ton raticle, je reviendrai ici ou publierai un article à la fin de ma lecture, histoire de donner aussi mon avis ! 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s