La femme noire

Baya ou porte-jarretelles à l’africaine

Chérie mets moi à l’aise !

baya-jeune-fille

Les hommes et les femmes se séduisent avec un sourire, des mots, du parfum ou de la lingerie. Tout est bon pour laisser son empreinte à l’autre.

Pour séduire leurs maris, de nombreuses femmes africaines arborent avec fierté des bayas autour de la taille.

Kézako le baya?

Le baya ou bin-bin est un collier confectionné généralement en Afrique de l’Ouest avec des perles qu’on met  autour de la taille. Il ne s’agit pas là d’un simple collier… car le baya est aphrodisiaque. Oui, il stimule le désir sexuel ! 

Un souvenir me vient en tête. Un voyage. C’était en 2007. Je découvre pour la première fois le continent africain. Je suis au Mali, dans la capitale : Bamako. Je me soucie guère des mœurs de la société malienne – je suis une simple touriste. Me baladant dans les rues bamakoises, j’entends des filles qui ricanent tout en me regardant. Puis, une autre fille vient m’aborder me disant qu’on voit mon baya. C’est mal vu, selon elle. Je m’empresse de le cacher sous mon tee-shirt… Bref. Léger malaise car j’ai transgressé une règle sur le baya, chose qui me paraissait sans aucune importance.

capture-d_ecc81cran-2013-03-18-acc80-07-18-56

Les 3 principales règles à savoir :

  • Régle n°1 : tu ne montreras ton baya à personne si ce n’est à ton mari.
  • Régle n°2 : pantalon taille basse tu éviteras afin qu’on ne voie pas ton baya.
  • Régle n°3 : grâce à ton baya ton mari tu garderas.  (d’après les on dit)

Vous l’avez bien compris, le baya a aussi une signification sexuelle.

Pourquoi aimer le baya?

  • Il offre un beau déhanché.
  • Il permet d’affiner la taille.
  • Le prix est abordable.

Certaines, imprègnent dans leur baya du thiouraye  ou du wusulan ( de l’encens préparé au Sénégal et Mali) pour que cela ait un effet sensuel.

 

secrets-encens-wusulan-parfum-africain-bouteille
De l’encens à l’africaine.

Le baya n’est donc pas un tue-l’amour et en plus il fait le bonheur des vendeuses, des femmes et des hommes. D’ailleurs, la diva ivoirienne Aicha Koné dans son titre Baya fait l’éloge de cette ceinture de taille :

« Yougouba baya youbouba ( secoue ton baya secoue)

deni la baya yougouba ( la fille secoue son baya)

soungourou bémin la tcheminan tchogo « (l’astuce de la fille pour garder son homme)

8 commentaires sur “Baya ou porte-jarretelles à l’africaine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s