Ça se passe chez moi

Langage hybride : un multiculturalisme à la française

 La France est doté d’un fort multiculturalisme. C’est ça qui fait sa richesse.

Ce multiculturalisme se manifeste dès lors qu’on traverse les rues parisiennes et banlieusardes. Oui, moi, en tout cas, à chaque coin de rue je le rencontre à travers des visages caucasiens, indiens, asiatiques, africains, antillais, turques, maghrébins etc… Ces rencontres quotidiennes m’ont permis d’en découvrir davantage sur ces différentes communautés avec qui nous cohabitons. En effet, en parcourant les rues du quartier de la Chapelle (XVIII ème arrondissement de Paris) j’ai pu découvrir les mets favoris des indiens, des sri-lankais; les parures que ces femmes arborent ou tout simplement, les secrets de beauté des indiennes à travers des discussions avec les vendeuses du quartier .

©Sarah Drenca

Le multiculturalisme tend donc à enrichir les connaissances de chacun d’entre nous. Le langage, lui subit une hybridation, un métissage. Si la France est un pays pluriculturel, il est évident que la langue française subisse des modifications.

Partons d’un fait tout simple. Quel est le point commun entre Niska et MHD ? Outre le fait qu’ils soient tous deux des rappeurs français d’origine congolaise pour l’un et guinéenne pour l’autre. Vous ne trouvez pas? Dans leurs chansons, ils utilisent un langage qui tire ses origines du français et de langues africaines.

le-premier-album-de-mhd-c-est-pour-bientot-649
MHD
niska-139240
Niska

Dans sa chanson intitulé N’ga tié abédi MHD s’imprègne du malinké (ou bambara) et du français. En effet, « N’ga tié abédi » signifie « mon gars comment tu vas? » en malinké. Tandis que Niska, lorsqu’il interprète son rap Matuidi Charo il mêle à la fois le lingala et le français notamment dans les paroles suivantes :

« Danse comme un charo, petit, ninguisa loketo* 
Donne-moi l’taro, j’vais pas t’hasba t’es vraiment paro
Paris Saint Germain, bando, Matuidi Charo
O pakoli tchoko* »

*Ninguisa loketo signifie « bouge tes reins » et *O pakoli tchoko veut dire « tu as mis de la crème éclaircissante ». La création d’un langage métisse se créée souvent par la langue maternelle qu’enseigne les parents dans le foyer outre le français, mais également par l’envie de faire valoir son côté pluriculturelle aux autres.

Prenons mon cas maintenant.

Déjà, le fait de côtoyer des personnes de divers horizons m’amène souvent à le ou la questionner sur la manière de dire tel mots dans sa langue. D’autre part, parfois des mots du lexique maghrébin s’impose à notre vocabulaire de manière involontaire ( je parle de mon cas et de mon entourage uniquement). Je m’explique, comme dit au départ j’habite une ville multiculturelle. Au collège et au lycée, ,toutes les origines se confondaient, c’est à partir de là que des mots m’ont envahi naturellement. Voici des exemples de mots très courants dans le langage métisse issue du lexique maghrébin:

  • Je suis trop zeref (énervé) j’ai loupé mon bus !
  • Beleck  (attention) à ton portable !
  • Il est au hebs (prison) là.
  • Zarma, (Genre) il a un I phone 6.

Ces mots je les ai entendues ou dit. Désormais, je crée mon propre langage qui mêle souvent au français des mots africains :

  • Elle a vimba.(gonflé en lingala, langue parlé dans les deux Congo mais employé ici dans le sens de grossir)
  • Tu l’as kouman (parler en bambara/malinké) aujourd’hui ou pas ?
  • Tu es zoba (bête en lingala) toi !

Nos fréquentations, notre entourages vont jouer sur notre langage qui peut subir une mutation.

2 commentaires sur “Langage hybride : un multiculturalisme à la française

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s